Assemblée générale du 16 juin 2018

La Diana se réunira pour son assemblée générale le samedi 16 juin à partir 14h30  au siège 7 rue Florimond Robertet.

Voici le programme de cette réunion :

Accueil des sociétaires par M Noël de Saint Pulgent, Président de La Diana.

Assemblée statutaire

Rapport moral 2017.

Bilan et compte de résultat comptable 2017.

Rapport financier 2017.

Rapport du contrôleur aux comptes.

 

Election du nouveau conseil d’administration

 

Présentation du nouveau site internet par l’entreprise Créatopic

Remis du jeton de présence à Pierre-Michel Therrat pour ses 50 ans d’adhésion à La  Diana

 

Communications

Jeanne Virieux, M. et Mme Richard Bucaille : Entre Ambert et Grandrif (Puy-de-Dôme) : Une exploitation fromagère forézienne au milieu du XXe siècle

Jacqueline Besson-Le Huédé : L’  « abolition » des chèvres en Forez XVII– XVIIIe siècle.

Un verre de l’amitié clôturera cette après-midi.

 Programme donné sous réserve de modification.

Conférence Just de Rostaing

L’ordre de Lafayette vous invite à une conférence sur Just de Rostaing le samedi 2 juin à 10h30 Salle municipale de la Cure à Veauchette, elle sera animée par Messieurs Christian Chassagne et Guy Blanchard.

image

Just de Rostaing (1740-1826), né et mort à Veauchette (Loire), est un militaire français.
Il devint très jeune militaire de carrière et gravit tous les échelons : sous-lieutenant, capitaine, colonel, brigadier, maréchal de camp, lieutenant général. Il participe à la guerre d’indépendance d’Amérique, il s’illustre lors de la bataille de Yorktown en 1781, bataille capitale pour l’indépendance des États-Unis.
Il revint en France et retrouve ses fonctions de Grand Bailli. À ce titre, il participe en 1789 aux États généraux. Élu par le Tiers État, il siège de 1789 à 1791 à l’Assemblée nationale constituante et en devient l’un des secrétaires. Il signe le serment du jeu de paume avec les 640 autres députés.
Il se retire à Veauchette, devenu veuf en 1798 et sans enfant.

Retraité de l’armée, il s’implique dans la vie politique et économique locale en tant que maire de Veauchette en 1804 puis Président du Conseil général de la Loire en 1814. Il décède à Veauchette le 15 août 1826, à l’âge de 86 ans.
source : Just de Rostaing expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior

Assemblée du samedi 24 mars

Voici le programme de l’assemblée du 24 mars 2018 qui se tiendra dans les locaux de La Diana à partir de 14h30. (Programme donné sous réserve de modifications).

Accueil des sociétaires par M. Noël de Saint Pulgent, Président de La Diana.

Compte rendu des travaux du conseil d’administration et informations sur les activités de La Diana.

Présentation des acquisitions de la bibliothèque par Madame Beaudinat.

Communication de Claude Latta : Une tentative d’industrialisation à Montbrison sous le second Empire

 Communication de Gérard-Michel Thermeau : Les débuts d’un club service : le Rotary-Club à Saint-Etienne (1926-1936) 

Communication d’Alain Sarry : Le décor d’un document du XIVe siècle conservé à La Diana : le terrier du Chevallard

À l’issue de l’assemblée, les sociétaires seront invités à partager le verre de l’amitié.

L’entrée est libre et gratuite.

 

 

Henry Levet, poète montbrisonnais.

couverture Levet

Lors de son passage dans l’émission L’humeur vagabonde de Kathleen  Evin sur France Inter le samedi 3 mars, l’académicien Frédéric Vitoux  évoque l’influence de l’oeuvre d’Henry Jean-Marie Levet (1874-1906) sur son propre parcours littéraire et rend hommage au poète montbrisonnais dans un ouvrage intitulé L’express de Bénarès paru chez Fayard.

L’émission est à réécouter ici.

Frédéric Vitoux sera l’invité de la Ville de Montbrison avant l’été.

La bibliothèque de La Diana conserve une édition des poèmes  d’Henry J-M Levet et Claude Latta a consacré un article dans le bulletin à la famille Levet ( tome 49).

Conférence de Bruno Martin à la Diana

L’abbé Bruno Martin donnera une conférence à la Diana le vendredi 2 mars à 20h00.

La guerre des cathédrales

Au XIXe et XXe siècles, Montbrison et Saint-Etienne sont en concurrence, non seulement pour le siège de la préfecture mais aussi pour le siège d’un diocèse éventuel qui serait détaché de celui de Lyon. Après la perte de la préfecture, Montbrison réclame, en vain, la création d’un diocèse dont la ville serait le siège et Notre-Dame d’Espérance la belle cathédrale. Finalement c’est Saint-Etienne qui eut la cathédrale en 1967 et qui, un siècle plus tôt, avait obtenu la préfecture . Ces querelles ne sont pas anodines et nous révèlent les identités urbaines et les enjeux de pouvoir.

Le Père Bruno Martin est le recteur de la cathédrale Saint-Charles à Saint-Etienne. Historien, membre de la Diana, il a publié de nombreux travaux d’histoire religieuse.